Dans le souffle de l’Esprit

Une journée (09h00-17h30) pour esquisser ensemble les contours d’une spiritualité pour aujourd’hui, autour de la figure de l’Esprit.

Lieu et Date

15 octobre 2022 (09h00-17h30)

Crêt-Bérard

Ch. de la Chapelle 19a, 1070 Puidoux

Inscription (50.-) en cliquant sur ce lien

Renseignements : Crêt Bérard, 021 946 03 60

En collaboration avec

Argumentaire et programme

Seul l’Esprit, s’il souffle sur la glaise, peut créer l’Homme

Antoine de Saint-Exupéry

Cet Esprit avec un E majuscule on le dit volontiers « divin », « saint » ou « de Dieu ». Mais, à vrais dire, « nul ne sait ni d’où il vient ni où il va. L’Esprit-vent souffle où il veut » (Jean 3,8).

À l’oeuvre dans la tradition chrétienne, l’Esprit pourtant l’excède et la déborde. Il est tout autant présent dans les autres religions et spiritualités, dans la culture et dans les arts, comme dans l’Univers.

Aux yeux de celles et ceux qui expérimentent le bruissement de son « souffle », tout change. Mais qu’est-ce qui change au juste ? Et selon quels critères ?

Ensemble nous t’entrons d’esquisser les contours d’une spiritualité pour notre temps. Nous le ferons notamment à l’aide de deux films-documentaires :

Amazonian Cosmos, un film du cinéaste suisse Daniel Schweizer (2019).

Jaider, un Indien Macuxi, quitte l’Amazonie pour partir dans le monde des Blancs afin de porter la voix de son peuple et trouver des alliés. Partageant avec ses voisins Yanomami la prophétie de la « Chute du Ciel » imminente, il est convaincu que les leaders spirituels du monde doivent s’unir afin de protéger la terre menacée. Sa quête le mène de la forêt vierge amazonienne à San Francisco, puis Genève avant de finir par accompagner une vieille femme chamane jusqu’à Rome pour rencontrer le Pape François. Son odyssée dans le monde occidental se transforme en une critique chamanique de notre société de consommation.

A quelques pas de l’infini. Les moines-paysans de l’Abbaye d’Hauterive, Passe-moi les Jumelles, documentaire diffusé sur RTS Un le 29 octobre 2021.

Immersion avec les moines cisterciens de l’Abbaye d’Hauterive et leur message universel. Dans ce lieu vieux de neuf siècles, on cultive la terre comme l’esprit. Interrompant son travail sept fois par jour pour la prière en commun, chaque moine recèle des trésors d’individualité. Car tout chercheur de Dieu qu’il soit, chaque moine est avant tout humain et amoureux de la vie.

Partout sur terre des gens consacrent leur vie à la prière, quelle que soit leur religion, comme les moines cisterciens de l’Abbaye d’Hauterive dans le canton de Fribourg. Les moines-paysans de l’Abbaye de Hauterive ont fait vœux de pauvreté et de chasteté et se sont engagés à rester sur place jusqu’à la fin de leurs jours. Ils répètent quotidiennement des gestes et des rituels vieux de plus de mille ans. Tour à tour paysans, herboristes, horticulteurs, ils se lèvent chaque jour à 4h afin d’intercéder pour les souffrances du monde. Sans nier les difficultés liées à ce choix, ces « chercheurs de Dieu » n’en sont pas moins joyeux. En témoigne cette magnifique immersion de 52 minutes dans le quotidien des moines.

Programme

9h00 – accueil et présentation Élian Cuvilier

9h10 – introduction de l’intervenant « Quel(s) ministère(s) pour le christianisme actuel ? »

9h30 – discussion par petits groupes pour dégager une question

9h40 – débat avec Élian Cuvilier

10h00 – pause

10h20 – poursuite de la discussion

10h50 – annonces 

11h00 – fin

Invitée et animateurs

Emmanuelle Jacquat est pasteure dans l’Eglise Evangélique Réformée du canton de Vaud, paroisse de Chavornay. Elle est aussi membre du conseil d’administration d’Evangile et Liberté.

Béatrice Perregaux Allisson. Les gens, les mots, la foi comme la beauté, la réflexion et la nature sont les aspects qui m’animent dans mes engagements. Responsable de la formation continue, en job-sharing avec Sophie Wahli-Raccaud, je suis notamment en charge des liens avec la Suisse allemande et de la formation à l’accompagnement en situations d’urgence. Bâle, le Val-de-Travers et Iona sont, pour moi, des lieux porteurs.

Jean-Patrice Cornaz. Il a été pasteur en charge de paroisse pendant neuf ans dès 1990 dans la Broye vaudoise et Ministre de Coordination. Passionné d’aviation dès l’enfance et la jeunesse, il est devenu pilote de ligne en 1999. Depuis peu, il est répondant réformé pour la Fraternité oecuménique de l’Abbatiale de Payerne. Comme attendu, il s’intéresse à l’aviation, à la théologie et à la spiritualité. Il participe aux activités de Pertinence depuis un an environ.

Jean-François Habermacher. Pasteur un peu par hasard et par vocation, enseignant pour le plaisir des échanges et du partage, formateur par intérêt pour les personnes en formation, théologien par passion et inconscience… Il a quitté, en juin 2016, son poste de directeur de Cèdres Formation, après 16 années d’enseignement et de formation des adultes. Le Conseil synodal de l’EERV lui a confié un mandat sur le Pluralisme au sein des Eglises réformées qui l’a mobilisé jusqu’à sa retraite en 2019. Dans un monde occidental vacciné et immunisé, allergique à la tonalité religieuse et chrétienne, il reste curieux des ruses de la vie, des métamorphoses du sacré et du bonheur des hommes.

Pierre Gisel est professeur honoraire de la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Lausanne. Il travaille les questions religieuses et théologiques aux carrefours des sociétés et des cultures. Il a publié plus de 20 ouvrages, dont Sortir le religieux de sa boîte noire, Labor et Fides 2019 et a dirigé plus de 30 collectifs, dont Former des acteurs religieux. Entre radicalisation et reconnaissance (avec Philippe Gonzalez et Isabelle Ullern), Labor et Fides 2022.

Organisation